démarche



éli del aims to dive into crude, visceral and enlightening experiences to come back and share what they have
found in the abyss. Their practice makes use of calligraphy, diagrams, drawings, songs and tattoos, tools which
allow them to connect to their epigenetic legacy of trauma, poverty, mental health and addiction problems,
while invoking an inspiring heritage of witchcraft, visions and spirituality. This process leads to pictorial
objects that form an erratic cartography inspired by Chaos Magick, psycho-pop literature and ecofeminist
practices. Like molts that result from moments of healing, evolution or involution, their works integrate
poetic messages – a sibylline prose that is blurred by sharp and sinuous scribbles and abstruse symbols. This
textual aspect of their work is made to be sung, deciphered, or left to interpretation, taking the form of
motivational phrases and enigmatic advice that serve as an invitation to regeneration, fluidity and ruin.

Graduate of UQAM’s Visual and Media Arts program (2019), they live in Tio’Tia:Ke (Montreal), where their
work has been shown in exhibitions, festivals and various public and private spaces such as Art Souterrain,
OFFTA and Post-Place-Publique. They also exhibited pieces in Québec city, Rouyn-Noranda, Berlin and
Brussels. éli del is currently taking part in the 15th edition of Projet Complot.

*

éli del plonge dans des expériences brutes, viscérales et éclairantes pour revenir et partager ce qu'iel a trouvé
dans l'abîme. Sa pratique fait usage de la calligraphie, de diagrammes, de dessins, de chansons et de tatouages.
Tous des outils qui lui permettent de se connecter à son héritage épigénétique de traumas, de pauvreté, de
problèmes de santé mentale et de dépendance, tout en invoquant un legs lumineux de sorcellerie, de visions et
de spiritualité. Ce processus aboutit à des objets picturaux qui forment une cartographie erratique inspirée par
la Chaos Magick, la psycho-pop et les pratiques écoféministes. Telles des mues résultant de moments de
guérison, d'évolution ou d'involution, ses œuvres intègrent des messages poétiques - une prose sibylline que
brouillent des gribouillages vifs et sinueux et des symboles abscons. Cet aspect textuel de son travail est conçu
pour être chanté, déchiffré ou laissé à l'interprétation, prenant la forme de phrases motivationnelles et de
conseils énigmatiques qui invitent à la régénération, à la fluidité et à la ruine.

Diplômé-e du programme d'arts visuels et médiatiques de l'UQAM (2019), iel vit à Tio'Tia:Ke (Montréal), où
son travail a été présenté dans des expositions, des festivals et divers espaces publics et privés tels que Art
Souterrain, OFFTA et Post-Place-Publique. Iel a également exposé des pièces à Québec, Rouyn-Noranda,
Berlin et Bruxelles. éli del participe actuellement à la 15e édition du Projet Complot.




💽








Photo par Antoine Vogler.

cv

summon.elidel@gmail.com


projets individuels

2022
in the belly, Espace Maurice, Montréal, 03/06-02/07/2022

2021
mues1(to shed), Post-place-publique, Montréal, 26/06/2021

2020
mues2(to shed), dans le cadre de l'évenement Pour toujours, mardi, de Folie/Culture, ville de Québec. 20/10-03/11

2018
Plateforme ouverte, Café des arts, UQAM. 11/18 2017

se rendre élastique au voisinage par notes (in)offensives, projet d'infiltration sur divers blacons montréalais, printemps 2017



performances

2022
Berceuse pour les lambeaux, Art souterrain 2022: Voies-Voix résilientes, comissarié par Caroline Douville, 02/04/2022.

2021
Give Me a Fucking Break, collaboration avec Guillaume B.B., Alegria Gobeil, Sarah C. Poirier, Melusine Bonillo, Sammy Halimi et Guillaume L. Moisan, dans le cadre du festival OFFTA,. 06/06/2021

2020
Give Me a Fucking Break, collaboration avec Guillaume B.B. Et Alegria Gobeil dans le cadre de l'exposition Give Me a Fucking Break de Guillaume B.B., L'Écart, Rouyn- Noranda. 04-05/09/2020

2019
lullaby for all the hangovers (past and to come), dans le cadre du festival Tanthem, appartement privé, Montréal. 25/10/19

berceuse pour tous les hangovers passés et futurs, dans le cadre de l'évènement VEDMA lors du festival SOIR, Brasserie Beaubien, Montréal. 08/08/19

succession d’explosions apres lesquelles rien de particulier n’arrive, collaboration avec Sophy Merizzi Marcil, dans le cadre de la Rencontre interuniversitaire de performance actuelle, Fonderie Darling, Montréal. Commissaires : Anne-Célia Waddell, Joséphine Rivard et Allison Kalb. 30/05/19

Là / dans la convergence / des erreurs commises pour l'avenir, collaboration avec Camille Blais, Alegria Lemay-Gobeil, Michaëlle Morasse, Guillaume B.B., Sascha Cowan, Alex Pouliot, Melwan Bonillo, Frédérique Chassé, dans le cadre du festival d'arts vivants OFFTA, Fonderie Darling, Montréal. 27/05/19, 28/05/19

tractage mondain en mémoire de la pda, Collaboration avec Alegria Lemay-Gobeil, dans le cadre de l'exposition Paramètres XVIII, Salle d'exposition de l'espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des arts, Montréal. 11/01/19

2017
REACH 4, avec l'aide d'Alegria Lemay-Gobeil dans le cadre de la présentation de la programmation de la galerie Gham et Dafe, bar l'Espace public, Montréal. 08/08/19

lieux alternatifs, dans le cadre de Relief III, The Sacred Square (lieu alternatif secret), Montréal. 09/06/17

HELL ON EARTH // FUN IS HELL // COME PLAY WITH US, collaboration avec Jules Leloup Mayrand et Alegria Lemay Gobeil, dans le cadre de l'exposition E.U.L.A. Performer le dispositif , Galerie L’Agora, Montréal, Commissaire : Geneviève Cadieux-Langlois. 02/17-03/17

reach and play, dans le cadre de Parcomètres 02, Galerie Gham et Dafe, Montréal, Commissaires : Michaëlle Morasse et Jules Leloup-Mayrand. 01/02/17

En équipe de deux en collaboration avec Michaëlle Morasse, dans le cadre de Relief II, Espace des mêmes, Montréal. 27/01/17

Participation aux auto-workshops de performance (Projet de Laurence Beaudoin Morin), terrain vague, Montréal. été 2017

2016
En équipe de deux en collaboration avec Michaëlle Morasse, dans le cadre de Relief d’une trajectoire,Durocher (espace alternatif secret), Montréal. 12/05/16



expositions collectives et collaborations


2021
Participation au Projet Complot

Passage à Découvert 2020-2021, Galerie de l'UQAM, Montréal, avril 2021

2020
Give Me a Fucking Break, interventions dans le cadre de l'exposition Give Me a Fucking Break de Guillaume B.B., L'Écart, Rouyn-Noranda. 03/09/2020-01/11/20

2019
...de la réconciliation avec nos abîmes Avec l'aide du collectif éphémère La somme des distances dans le cadre de l'exposition La somme des distances : Là ou le danger réside, 2701 Ontario, Montréal. 13/04/19

tractage mondain en hommage à la pda, dans le cadre de l'exposition Parametres XVIII, Salle d'exposition de l'espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des
arts, Montréal. 01/19

2018
Maquis sensoriel et réconciliation avec nos abîmes, en dialogue avec Guillaume B.B., Andy Maple et Philippe Bourdeau, dans le cadre de l'exposition En chantier, UQAM, Montréal. 12/12/18

Vanish while we cannot leave no trace, dans le cadre de l'exposition Everyone knows our cities were built to be destroyed, Galerie Andreas schmitd, Berlin. Commissaires : Francoise Tahon et Craig Heavens. 04/04/18

Maman tosaïne, dans le cadre de l'exposition One shot, Atelier des Goujons, Anderlecht (Bruxelles). 28/02/18

Triple exces, dans le cadre de l'exposition Les congés de la poésie, Galerie Putsch (École de recherche graphique), Bruxelles. Exposition à l'issue d'un workshop de Alessandro de Francesco. 01/18

2017
HELL ON EARTH // FUN IS HELL // COME PLAY WITH US, collaboration avec Jules Leloup Mayrand et Alegria Lemay Gobeil, dans le cadre de l'exposition E.U.L.A. Performer le dispositif , Galerie L’Agora, Montréal. Commissaire : Geneviève Cadieux- Langlois. 02/17-03/17

reach and play, dans le cadre de Parcometres 02, Galerie Gham et Dafe, Montréal. Commissaires : Michaëlle Morasse et Jules Leloup-Mayrand. 02/17



textes et livres d'artistes

2020
Gagné, Ariane, Merizzi, Sophy, «La performance peut-elle être sournoise?» dans RIPA Rencontre interuniversitaire de performance actuelle 8e édition/8th edition 2019, Montréal, 2020, pp.63-64

2019
Gagné, Ariane, «Qu'est ce que la somme des distances» dans La somme des distances, Montréal, École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM, 2019, pp. 21-22.

Gagné, Ariane, «or, does my personal apple wants to be eternal?» maquis deux-milles- dix-neuf, Festival le maquis, 2019, pp. 6-9.

2018
Gagné, Ariane, «Vanish while we cannot leave no trace» dans Everybody know our cities were built to be destroyed, Bruxelles, École de recherche graphique, 2018.